BANLIEUE IS BEAUTIFUL

 

 

Nine years after two tragic deaths in October 2005, unprecidented riots set fire to the suburbs of France for more than three weeks.  These events left an indelible impression in France and around the world. The images distributed by the media revealed a large number of confusing elements around the orchestration of the facts. The RG (French CIA) reported very quickly that the uprising was in fact, totally spontaneous and was linked with no idiological or organisational structure. These uprisings revealed, above all, the total absence of political mediation in front of legitimate aspirations of youth who were faced with the "ghettoisation" which included their exclusion from the educational, employment and housing systems.  

 

So what is happening today concerning the reality of the "banlieues" and the stereotypical concepttions which came out of the media hype during and after the events?

 

 

 

Le projet Banlieue is Beautiful entend promouvoir la culture propre à ces territoires et favoriser la diversité des participants et acteurs de la vie urbaine, afin de contrer la gentrification qui guette ces zones de rénovation urbaine. Face aux bouleversements que subissent de façon irrémédiable les périphéries des grandes villes, il semble essentiel de s’interroger sur la place accordée à la culture dans les quartiers populaires. Comment peut-elle être valorisée et devenir porteuse de la voix des habitants, encore trop souvent perçue à travers le prisme de médias stigmatisants ?

 

Banlieue is Beautiful rassemble artistes, musiciens, étudiants, architectes, paysagistes, habitants de Seine-Saint-Denis, photographes, bloggeurs... autour de la réflexion menée au sein du précedent projet OBA III : “Black is Beautiful”. Tandis que de nombreuses études montrent l’influence mondiale de la culture afro- américaine, il s’agit d’envisager comment les habitants des quartiers populaires des banlieues françaises et particulièrement ceux de la Seine Saint Denis se sont approprié les différents thèmes de cette culture.

 

Le projet vise à mettre en évidence cette culture propre aux banlieues, née aux croisements des influences et dans le métissage. Les inventions, les évolutions qui se développent dans les territoires périphériques reflètent la vitalité d’une culture bien présente mais pourtant souvent non repérée, voire déconsidérée. En cherchant à la révéler et à accompagner ses diverses manifestations, l’initiative de l’association FACE portée par le travail artistique de Monte Laster dans le projet OBA, revendique cette prise en compte de la culture des banlieues, face aux mutations de la ville.

 

Le projet s’inscrit aussi dans le mouvement actuel d’entrée des cultures urbaines dans les lieux institutionnels et cherche dans quelle voie nouvelle peut s’incarner la création pour les habitants du futur Grand Paris et particulièrement de la Seine-Saint-Denis, estampillée « pôle de création ». Dans ce contexte et ce territoire en partie en friche, il s’agit pour Banlieue is Beautiful de déplacer les centres d’intérêt des milieux specialisés de l’art contemporain, de défragmenter les réflexions et les pratiques pour rassembler dans une expérimentation partagée.

 

Ce festival de 3 jours au Palais de Tokyo est l’élément déclencheur de la dynamique Banlieue is Beautiful, projet qui sera amené, pour les trois ans à venir, à parcourir d’autres espaces du Grand Paris. L’objectif est d’entrainer, dans une démarche collaborative, l’ensemble des acteurs de la culture et de la création de toute la métropole.

Banlieue is Beautiful est proposé et co-produit par Quancard Contemporary Art

  • Facebook - White Circle